Menu
FR
NL
EN

De quoi s'agit-il?

Une expérience d’ouverture interculturelle…

Notre objectif principal en organisant ce projet, ce sont les étudiants. C’est de leur faire rencontrer, dans des conditions privilégiées, d’autres personnes, citoyens du monde, comme eux, mais qui vivent une réalité à la fois identique et complètement différente. C’est de leur permettre de s’enrichir de cette rencontre. C’est de leur faire découvrir le monde d’un autre point de vue, du point de vue d’un pays du sud, avec ses richesses et ses pauvretés. C’est, au retour, de leur faire redécouvrir leur univers.

 

 

de service…

A ce projet d’expérience et de sensibilisation au développement est lié un projet de développement. En effet, la meilleure manière de les emmener à la rencontre de ces personnes du sud nous semble être de les rejoindre dans leurs efforts d’amélioration de leurs conditions de vie. Nous leur proposons donc de rejoindre des chantiers humanitaires, organisés au niveau local, et de participer activement à leur réussite.

de groupe…

Cette expérience ne se vit pas de manière individuelle, mais en groupe. Les participants seront répartis par groupe d’une dizaine de personnes sur les différents chantiers. Ils vivront donc pendant un mois une expérience de vie en commun. C’est un des aspects les plus enrichissants du projet.
Non seulement ils doivent partir là-bas dans un esprit de service et d’ouverture vis à vis des autochtones, mais également vis à vis des membres de leur équipe. 

dans un pays du sud…

Pour être citoyen du monde, il est essentiel de le regarder de différents points de vue. A cet égard, il nous paraît intéressant de compléter notre point de vue « occidental » avec un point de vue « du sud ». Nous travaillons actuellement avec trois pays : l’Inde, le Bénin et le Burkina Faso. Cette année, un nouveau projet au Bénin est en cours de préparation.

 

autofinancée...

L’essentiel du budget est financé par les participants eux-mêmes. À eux de faire preuve de beaucoup d’énergie et de créativité pour rassembler les 1.700€ par personne que nous demandons de fournir. Chaque participant doit donc récolter l’argent nécessaire à ses frais de voyage et de séjour (1.200€), plus une participation au projet humanitaire en lui-même (500€). A ce défi individuelle se joint un défi collectif : chaque équipe s'engage également à récolter 1.000€ supplémentaires.

 

 

 

qui ne date pas d’hier…

Depuis 1993 ce sont déjà 1.299 étudiants qui ont participé à ce projet… Certains plusieurs fois.

En 23 ans de participation en Inde, 980 étudiants ont permis le financement et la construction de 769 maisons et de plusieurs bâtiments communautaires (écoles, crèche, dispensaire).

En 1999 et 2000, 38 participants sont partis au Pérou, ont financé et participé à la construction de 2 maisons communautaires, d'un terrain de football et de canalisations pour l'évacuation des eaux usées.

Depuis 2001, le Burkina Faso a accueilli 161 étudiants différents. Ceux-ci ont participé au financement de micro-barrages et de forages et ont participé à la plantation de plus de 70.000 arbres.

Depuis 2012, le Bénin a accueilli plusieurs projets : 57 étudiants ont financé des projets lié à la sécurité alimentaire et ont également participé à la plantation de plusieurs milliers d’arbres.